Gwendoline Finaz de Villaine


Gwendoline Finaz de Villaine est écrivain, chanteuse-compositrice et artiste-peintre. Ancienne élève de la Maîtrise Radio France, Sciences-Po Paris et HEC, elle a travaillé avec Michel Fugain, Roger Louret, Elie Chouraqui et Jean-Claude Camus. Elle a chanté aux Folies Bergère, au Zénith, pour M6, France Télévisions et dans plusieurs comédies musicales à Paris. Parallèlement, auteur de la trilogie des « Brumes de Grandville », elle a sorti un quatrième roman en janvier 2019, chez French Pulp Éditions, « De Poudre, de Cendre et d’Or ».

Sa peinture est une musique mise en papier, influencée par son expérience scénique, le cubisme, le surréalisme et l’art africain. Passionnée par la période des Années 20, elle aime faire converser son « inconscient à ciel ouvert » avec des totems à l’encre de Chine et des carafes qui dansent ; on y retrouve l’influence de Picasso et des masques Dan, Grebo, Kwélé d’Afrique qui lui sont chers.

« Je ne sais jamais où un tableau va m’emmener et je suis toujours étonnée du résultat final, qui apparaît sous mes yeux comme une prémonition, un message de l’au-delà. »

« Dans ma vie, j’ai toujours été en quête de liberté, et la liberté la plus absolue, c’est la peinture. »








Gwendoline Finaz de Villaine is a writer, singer-songwriter and artist-painter. A former student of the Maîtrise Radio France, Sciences-Po Paris and HEC, she worked with Michel Fugain, Roger Louret, Elie Chouraqui and Jean-Claude Camus. She sang at the Folies Bergère, at the Zénith, for M6, France Télévisions and in several musicals in Paris. At the same time, author of the "Brumes de Grandville" trilogy, she released a fourth novel in January 2019, at French Pulp Éditions, "De Poudre, de Cendre et d'Or". Her painting is music put on paper, influenced by her stage experience, cubism, surrealism and African art. Passionate about the 1920s, she likes to converse her "open-air unconscious" with Indian ink totems and dancing carafes; we find there the influence of Picasso and the Dan, Grebo and Kwélé masks from Africa which are dear to her. "I never know where a painting will take me and I am always amazed at the end result, which appears before my eyes as a premonition, a message from beyond. "

“In my life, I have always been in search of freedom, and the most absolute freedom is painting. "