Black and White Parade




L’association Quatre Couleurs, dont la mission est de défendre la création made in France, tout en insufflant des transversalités audacieuses entre les métiers d’art a réunit ses artistes au sein de l’atelier Basfroi, du 30 novembre au 1er décembre 2019, dans le 11ème arrondissement de Paris, autour d’un événement intitulé la « Black And White Parade ».





À cette occasion était présent : Gwendoline Finaz de Villaine, Jeremy Kapone, Marlène Delcambre, Anna Marchlewska, Marine Coutelas, Thomas Drischel de la Maison Robert Kerr, Emeric Thibierge, Luc Kieffer, Elizabeth Schmitt de la Maison Vaincourt, Youmna Megarbane de la Maison Youm Paris, Alexandra Baaske de la Maison Galluchat, Delphine Brabant, Gratianne Bascans, Sophie Gregoire de la Maison Agnelle, Pierre-Christian Tramier du Champagne Arlaux, Gwenaëlle Chassin De Kergommeaux de GCDK Design, Sophie Engster et Franck le Franc de la Maison Chamberlan, Éléonore de Staël, Jérôme Cordié de Aithesis, Fabrice Ausset.


Derrière la Bastille, cette exposition bichromique et graphique s'est tenue dans un cadre exceptionnel, un atelier géant aux allures de bateau designé par Mallet-Stevens. Résine, haute-couture, maroquinerie, dessin, photographie, l’événement a résonné comme une ode ultra-joyeuse dédiée à la peinture, à la mode et à l’artisanat français, et révèle de réels talents, en phase avec l'air du temps.




Aidée par l’artiste-peintre Gwendoline Finaz de Villaine, l'association 4 couleurs a proposé un parcours arty ludique, dans cette ancienne scierie aux airs de loft new-yorkais, où l’on retrouve le portraitiste ultra-talentueux Jérémy Kapone, le maître du papier Thibierge, le bijoutier Luc Kieffer, Maison Vaincourt...




Un marché de Noël pas comme les autres, où les sapins sont des œuvres d’art conçues par les artistes, et où l’on peut s’offrir du galuchat, un tableau magique, des papiers japonais, un parfum sur-mesure...

L’objet doit avoir une âme et naître de la rencontre du concept, de la matière et de la main de l’homme. Quand on possède le savoir-faire, le faire-savoir peut prendre du temps. Mais le véritable artiste est celui qui possède cet art ingénieux de peindre la parole et de parler aux yeux. Par les traits et figures tracés, il donne de la couleur et du corps à nos pensées.



Les femmes bricoleuses, touche-à-tout sont à la manœuvre, dans ce lieu inédit, et réitèrent leur passion pour la période des années 20, qui a vu naître les amitiés fécondes unissant Chanel, Cocteau, Picasso, Satie et Diaghilev. Comme quoi, le noir et blanc n’a jamais été aussi chic et inspirant, et demeure résolument un jeu de dames.


🇬🇧 The Quatre Couleurs association, has the mission to defend local craftsmanship, while infusing cross-functionalities between the different arts brought together its artists at the Basfroi workshop, from November 30 to December 1, 2019, in the 11th arrondissement of Paris, for the event “Black And White Parade”.


Behind the Bastille, this two-color and graphic exhibition was held in an exceptional place, a giant boat-like workshop designed by Mallet-Stevens. Resin, haute-couture, leather goods, drawing, photography, the event resonated like an ultra-joyful ode devoted to painting, fashion and French craftsmanship.


It revealed real talents, in tune with their time. Helped by the artist-painter Gwendoline Finaz de Villaine, the 4 colors association proposed a playful arty journey, in this old sawmill that looks like a New York loft, where we find the ultra-talented portrait painter Jérémy Kapone, the paper master Thibierge, jeweler Luc Kieffer, Maison Vaincourt ...


A Christmas market unlike any other, where trees are works of art made by artists, and where you can afford shagreen, a magic painting, Japanese papers, a tailor-made perfume ... The object must have a soul and be born from the meeting of the concept, the material and the hand of man. When you have the know-how, make it known takes time. But the true artist is the one who possesses this ingenious art of painting the word and speaking to the eyes. By the lines and figures drawn, it gives color and body to our thoughts.

Handywoman, jack-of-all-trades women are at the helm, in this unique place, and reiterate their passion for the period of the 1920s, which saw the birth of the fruitful friendships that united Chanel, Cocteau, Picasso, Satie and Diaghilev. Like what, black and white has never been so chic and inspiring, and remains resolutely a game of checkers.





© 2016 par Theo Avoyne 

14 avenue Richerand, 75010, Paris, France