Amandine Albisson : sublime en Carmen de Mat Sek

Vives émotions lors de la dernière programmation de la saison du chorégraphe suédois Mats Ek au Palais Garnier! Tout au long du spectacle « la danse fait voir la musique »! Son Boléro joue sur l’absurde et la légèreté, il se savoure comme tel! Mais c’est surtout l’entrée au répertoire de Carmen que l’on retient. Créé en 1992, ce ballet n’a en rien perdu de sa force, ni de sa modernité et donne au spectateur une leçon de danse mats-ékienne. Durant toute la première partie, Amandine Albisson nous offre une Carmen époustouflante dansant sur une rythmique atypique...grands pliés seconde, jambes en extensions et pieds flex, mouvements bruts et virtuoses. Entourée de danseuses en robes lamées fluos tenant des éventails géants, Amandine Albisson, quant à elle, rayonne, dramatique et sensuelle!

L’Étoile Amandine nous propose une Carmen mystérieuse , romanesque, et intrigante ... Chacune de ses tenues est une pure merveille ! Toutes sont réalisées dans les ateliers de l’opéra Garnier!

C’est la robe avec la traîne à volants rouges qui a particulièrement retenu l’attention, car elle met en exergue tout le savoir faire des ateliers mais aussi la technicité exemplaire de l’etoile pour donner l'impression de s’envoler en toute légèreté alors que la robe pèse plusieurs kilos... Bravo!